L’excellence au quotidien

Travailler avec des jeunes en difficulté, souvent blessés et capables de violence, requiert des habiletés peu communes. Plusieurs y consacrent pourtant leur vie professionnelle, comme s’ils se nourrissaient d’une relation d’aide à l’autre, apprenant et se réalisant dans la maitrise de leur art. Plusieurs le font sur le terrain, en contact direct avec ceux qu’ils aiment. D’autres cherchent l’innovation, en créant des programmes ou en gérant des services de plus en plus performants.

La Fondation se fait un devoir de souligner annuellement l’excellence de ces professionnels et de leurs réalisations.

En 1985, le prix Raymond-Gingras est créé, afin de reconnaitre l’apport exceptionnel du personnel impliqué directement dans les services aux jeunes contrevenants.

Les lauréats des dernières années sont :

En 2011

Deux groupes de professionnels ont été lauréats :

Le premier, du Centre jeunesse de Montréal-Institut Universitaire, réunissait Mmes Sophie Desjardins, Marie Josée Rioux, Claudine Turcotte, Diane Lorenz, Diane Maisonneuve, Valérie Millette, Élyse Gagné et Hélène Bois, et MM. Donald Marcotte, Éric Lépine, Michel Crépeau, Pierre Lefebvre et Serge Rondeau, pour le Guide de soutien à la pratique du Programme transversal pour les adolescents ayant commis une infraction à caractère sexuel.

Le deuxième réunissait MM. Nelson Beaulieu et Mario L’Archevêque, du Centre jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour le Programme d’intervention auprès des adolescents / jeunes adultes à comportements violents.

En 2010

Mmes Sophie Desjardins, Suzanne Gagnon, Nicole Pinsonneault et M. François Lafaille, du Centre jeunesse de Montréal-Institut Universitaire, pour leur document intitulé Guide pratique, Programme de sanctions extrajudiciaires.

En 2007

M. Claude Bouvier, du Centre jeunesse de l’Outaouais, pour une recension de la littérature scientifique intitulée Drogues et délinquance.

En 2005

M. Robin Paradis, du Centre Jeunesse de Québec, pour le Projet novateur d’application de la mesure de surveillance dans la collectivité.

2004

M. Raymond Dumberry, du Centre jeunesse de la Montérégie, pour la rédaction du programme clinique d’intervention en délinquance.

Entre 2005 et 2015, des bourses totalisant 44 122 $ ont été versées.

Depuis 2016, deux bourses de 1 000 $ sont disponibles annuellement.

Lire les témoignages